Il change d'école : comment aider son enfant à passer le cap ?

Dans une poignée de jours sonnera déjà l'heure de la rentrée. Pour certains, il s'agira de faire le pas entre l'école primaire et l'école secondaire. Pour d’autres ce sera un changement de ville voire de pays. Nouveaux camarades, nouveaux professeurs, nouveaux repères… Changer d’établissement scolaire peut s’avérer être une vraie source d’angoisse pour un enfant. Heureusement, il est tout à fait possible de l'accompagner en douceur pour faire face à cette délicate phase. Voici quelques conseils pour bien gérer cette période de transition.

Changement d'établissement scolaire : que faire avant la rentrée ?

Vous devez, dans un premier temps, aborder avec l’enfant les événements entourant cette transition scolaire sans oublier de le soutenir et de le rassurer. Il est primordial que l’enfant se sente entouré. Vous pouvez montrer à votre enfant l'établissement, la distance avec la maison mais aussi prendre contact avec la direction ainsi que le corps enseignant pour une visite guidée des lieux : où se trouve la cafétéria ? Le service de garde ? L’aire de casiers ? Plus l’enfant aura de repères, mieux c’est ! Ce sera un excellent moyen de familiariser l’enfant avec son nouvel établissement. Il pourra alors se projeter dans sa future rentrée.

S'il est tout petit, aidez-le à s’intégrer de façon progressive, ne commencez pas avec garderie et cantine dès le premier jour. Justement, ramenez le à midi et essayez de le faire manger avec vous : il aura une coupure en milieu de journée.

Le conseil en plus : Si vous connaissez un élève qui se trouve dans la même école, demandez-lui de l’aider : lui présenter les lieux, d’autres élèves, répondre à ses questions. Avoir un visage connu rassurera votre enfant.

Qu'est-il important de faire le jour de la rentrée ?

Le mieux est que les deux parents, ou au moins l'un d'entre eux, l'accompagnent dans son nouvel établissement (ou au moins à son arrêt d’autobus). L'idéal serait même de rencontrer l'enseignant le jour de la rentrée et de lui présenter son nouvel élève si cela n'a pas déjà été fait. 

Père et sa fille devant une école

Au retour de l’école, prenez le temps de vous enquérir de sa journée, de son ressenti. Laissez-le s’exprimer sur ce qu’il a aimé, ce qu’il a moins apprécié, ce qui l’a surpris. Vous pouvez aussi lui demander ce dont il est fier. Bref, l’objectif est de lui faire voir les aspects positifs de cette nouvelle situation qu’il n’a pas forcément cherché à vivre.

Enfin, démontrez de l’empathie pour votre jeune : un changement, petit ou grand, n’est facile pour personne.

A lire aussi : 15 questions à poser à son enfant au retour de l'école

Comment l'aider à s'intégrer dans son nouvel établissement ?

Faire en sorte qu’il reste en contact avec ses anciens amis

élèves dans la cours

L’enfant perd ses repères et doit dire au revoir à ses habitudes et ses copains. Pour compatir avec son chagrin et rassurer son enfant, on fait en sorte qu’il ne soit pas complètement séparé de ses copains et coupé de sa vie d’avant. On essaye de maintenir des liens avec ses camarades, en prenant leur numéro de téléphone, ou en s’assurant de retourner régulièrement dans sa ville/quartier d’origine.

Garder la même routine qu’avant

Pour éviter de trop perturber les habitudes de votre enfant, il est conseillé de garder la même routine dans la mesure du possible : lui faire prendre son petit-déjeuner à la même heure, avec des aliments qu’il a l’habitude de manger et qu’il apprécie. Ces petits gestes paraissent anodins mais peuvent le rassurer au début.

Organiser une petite fête

Même si la date d’anniversaire de votre enfant ne coïncide pas avec celle de ces premières semaines d’intégration, trouvez une excuse pour lui organiser une petite fête avec ses nouveaux amis. Cela va lui permettre de faire plus ample connaissance avec certains de ses camarades et de se sentir mieux dans son nouvel établissement.

L’inscrire à des activités extrascolaires

enfants en train de pratiquer une activité extra-scolaire

Danse, basket, judo, football, théâtre, dessin, robotique… L’encourager à se rendre à des activités extrascolaires, le mercredi après-midi par exemple, peut aider l’enfant à prendre ses repères plus rapidement. Emmener son enfant à une activité après l’école va lui permettre de rencontrer ses camarades de classe inscrits et de renforcer les liens avec eux plus facilement que dans le cadre scolaire. Son adaptation va se jouer sur les copains qu’il va se faire.

Il est à noter que le choix de l’activité revient à l’enfant, et qu’il ne faut surtout pas le forcer.

S’investir soi-même dans le nouvel établissement

Quand un parent a un lien direct avec l’école, cela est très rassurant pour l’enfant. En vous voyant discuter avec les enseignants, participer aux sorties, et découvrir son environnement quotidien, votre enfant sera motivé et s’investira plus dans son nouvel environnement

Rester attentif à son comportement

Mère en train de parler à sa fille

Sans le harceler de questions à son retour, il faut quand même rester vigilant pendant la période d’adaptation de votre enfant dans son nouvel établissement. L’enfant se plaint d’un mal de ventre avant d’aller à l’école, le coucher devient plus problématique, il se chamaille plus que d’habitude avec ses frères et sœurs ou il pleure plus souvent ? Ces changements peuvent alerter. Il arrive que certains enfants refusent complètement d’investir les nouveaux lieux et les nouveaux. Si au bout d’un mois, il n’y a pas d’amélioration, il est conseillé d’en parler sérieusement avec lui, mais aussi de se rapprocher du professeur pour voir ce qui ne va pas.

Ne pas lui transmettre son stress

Généralement, l’enfant passe du chagrin lors de l’annonce de la nouvelle, à l’inquiétude les semaines qui précèdent la rentrée. Mais cette anxiété peut rapidement être balayée lorsqu’il se fait de nouveaux copains et copines, et les plus grands sont contents d’élargir leur cercle d’amis. Il ne faut donc pas plus s’inquiéter et ne pas transmettre son stress à son enfant. Le but étant de le rassurer. On adopte un discours positif, valorisant, et on lui montre en quoi cette nouvelle expérience est enrichissante.

Comment aborder un changement d'école en cours d'année ?

Même si ce n'est pas évident, il est important de partir sur le même principe que l'arrivée dans un nouvel établissement à la rentrée de septembre : les parents accompagnent l'enfant pour son premier jour et le présentent au corps enseignant. Pas d'inquiétude à avoir, il saura gérer ce genre de situation ! Après le jour J, les parents peuvent demander un entretien avec l'enseignant(e) pour faire un point sur l'enfant. 

L'association des parents d'élèves ou encore le psychologue de l'école sont aussi présents pour soutenir les parents. Des adultes référents sont à leurs côtés dans ce genre de situation. Posez-leur toutes les questions quant à l'organisation, au programme scolaire et à l'accompagnement afin que votre petit puisse suivre les cours sans prendre de retard par rapport aux autres élèves de sa nouvelle classe.