Prévenir et éviter naturellement les infections urinaires

Douleurs au bas-ventre, brûlures et difficultés à uriner ? Voici les symptômes d’une infection urinaire (ou cystite). Cette affection courante est causée par une inflammation de la vessie due à une prolifération microbienne. Même si c’est une maladie bénigne, elle peut se compliquer et évoluer vers une infection urinaire haute ou une pyélonéphrite (infection rénale) si elle est mal soignée ou prise en charge tardivement. Les femmes sont particulièrement concernées par cette infection. On estime en France que 30 à 50% des femmes font au moins une cystite au cours de leur vie. Ce risque est augmenté en cas de grossesse, d’où l’intérêt croissant de la prévenir, car la cystite a tendance de récidiver régulièrement. En effet, 3 % des femmes adultes auraient une cystite chaque année. Afin de réduire le risque de récidive et de prévenir et éviter la cystite, voici quelques conseils et règles d’hygiènes de vie à adopter; ainsi que quelques plantes reconnues pour leurs actions bénéfiques sur le système urinaire.

Buvez suffisamment d’eau : les urines concentrées sont un milieu favorable à la prolifération bactérienne. Boire de l’eau (1.5 à 2 litres par jour) permet de diluer les urines et de diminuer ainsi la charge bactérienne (la concentration de bactéries) dans la vessie.

femme qui bois de l'eau à la bouteille sous un ciel bleu

Ne vous retenez pas : Si vous êtes sujette aux infections urinaires récidivantes, il est important de prendre l’habitude d’uriner plus fréquemment (1 fois toutes les 3 à 4 h). Dès que vous en ressentez le besoin, urinez et essayez de vous décontracter au maximum pour vider votre vessie et éliminer les toxines et les bactéries.

panneaux toilettes pour hommes et pour femmes de couleur bleue avec des flèches

Urinez après les rapports sexuels, car c’est très souvent à ce moment-là que l’on attrape une infection. A ce titre, et si les récidives de cystites sont régulières, demandez à votre conjoint de pratiquer un examen bactériologique des urines et de prendre une antibiothérapie.

Nettoyez-vous après chaque passage à la selle en pensant à vous essuyer d’avant vers l’arrière et lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon.

Pour votre toilette intime, choisissez un savon adapté qui respecte la flore vaginale avec un PH neutre ou basique (pas acide). La toilette intime ne doit être ni interne ni abrasive, car ceci risque de déséquilibrer la flore vaginale.

femme souriante assise sur le bord d'une baignoire portant un peignoir blanc et qui se lime les ongles

Choisissez des sous-vêtements confortables, en coton ou dans des matières naturelles, afin d’éviter l’humidité et la transpiration causées par les matières synthétiques et qui augmentent la macération propice au développement bactérien.

Pendant la journée, changez de protège-slip au moins 2 fois par jour. Idem pendant vos règles, ne gardez pas longtemps un tampon ou une serviette hygiénique.

La constipation augmente le risque d’infections urinaires et de récidives de cystites car la stagnation des selles favorise la prolifération d’Escherichia Coli, la bactérie en cause de la cystite. Pour un transit régulier, buvez beaucoup d’eau, bougez et privilégiez les aliments riches en eau et en fibres.

mannequin articulé en bois représentant un mal au ventre

La canneberge (Cranberry) fruit anti-cystite : Cette baie contient une substance qui lutte contre la prolifération bactérienne dans la vessie en acidifiant les urines. Pour lutter contre la récidive de cystite, la canneberge sera d’une grande utilité. Vous pouvez en trouver en pharmacie et dans les grandes surfaces sous forme de sirop, de compléments alimentaires ou en jus.

La busserole (raisin d’ours) est traditionnellement utilisée dans le traitement et la prévention des cystites. Ces feuilles sont diurétiques, antiseptiques, anti-inflammatoires et possèdent une activité antibactérienne reconnue particulièrement sur la bactérie Escherichia-coli (qui est à l’origine de nombreuses infections urinaires). Préparez un mélange de busserole, reine-des-prés, bruyère et feuilles de myrtille en quantité égale. Préparez une tisane anti-cystite en versant 150 ml d’eau bouillante sur 1 ou 2 cuillères à café de ce mélange et laissez infuser 15 minutes. Filtrez et buvez-en 3 à 4 tasses par jour pendant une semaine.

 tasse de tisane sur un bloc notes

L'échinacée : Cette plante est connue pour renforcer le système immunitaire. Elle aide à combattre et prévenir les infections urinaires, mais également le rhume et la grippe. Vous pouvez la consommer en complément alimentaire (gélules) ou en infusion. Faites infuser un 1 g de racines ou de feuilles séchées d’échinacée dans une tasse d'eau bouillante pendant 10 minutes et prenez cette tisane 1 à 6 fois par jour.

L'huile essentielle d'origan : Cette huile est un antibactérien qui participe à prévenir les récidives de cystites. Versez 2 gouttes d'huile essentielle d'origan dans une cuillerée de miel, à prendre par voie orale deux fois par jour. Vous pouvez également vous masser le bas du ventre avec les huiles essentielles de bois de rose et d’origan mélagées à de l'huile d'amande douce.

Les infections urinaires et les cystites récidivantes ne sont en aucun cas des maladies banales car elles occasionnent une gêne et altèrent la qualité de vie de nombreuses femmes. Par ailleurs, quand elles sont mal soignées, elles peuvent être la cause d’une résistance bactérienne aux antibiotiques. N'hésitez pas à consulter notre article sur les remèdes naturels pour traiter une infection urinaire. La prévention reste dans ce cas le meilleur des remèdes.


infection

urine

urinaire

remede

prevenir