Comment demander une augmentation de salaire et l'obtenir

Assidu, performant, ponctuel et motivé, vous estimez que vous êtes un des meilleurs membres de l’entreprise et que votre rémunération est trop basse pour la qualité de travail fourni ? C'est le moment pour vous de demander une augmentation de salaire. Exercice délicat mais accessible, cette revendication ne doit pas être improvisée, mais parfaitement planifiée et préparée. Voici comment aborder cette étape de votre vie professionnelle en mettant toutes les chances de votre côté pour obtenir le précieux «Ok»de votre patron.

1. Choisir le meilleur timing : Selon la nature et le rythme de vie de votre entreprise, ce moment peut varier au cours de l’année, mais c’est généralement en novembre que vous aurez le plus de chances d’obtenir une augmentation salariale. Evitez janvier et février car le budget est à priori bouclé à ce moment de l’année. Vous pouvez également profiter de votre entretien annuel, qui a lieu classiquement en juin, ou en décembre. Ce moment est idéal pour négocier une augmentation.

2.  Choisir le bon moment : Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez d’accoster votre patron dans le couloir, avant son déjeuner, en fin de journée, avant une réunion importante ou le vendredi soir au moment où il ne pense qu’à décompresser. Il est très important qu’il soit disposé à la discussion et non bousculé.

3. Prenez rendez-vous : Il est important que vous fassiez vous-même la démarche, car un patron n’aurait jamais l’idée (ou très rarement) de vous proposer une augmentation. N’annoncez pas le motif précis de l’entretien pour ne pas braquer votre supérieur. Mettez en avant votre désir d’évaluer votre travail, de présenter vos idées innovantes pour l’entreprise et de parler de vos perspectives d’évolution. Si vous n’obtenez que 10 minutes d’entretien, remettez le rendez-vous à une date ultérieure car vous aurez besoin de 30 à 45 minutes pour exposer vos arguments et convaincre votre patron.

femme et homme en entretien autour d'une table avec un pc portable

4. Le jour J, soyez directe et allez droit au but. Formulez votre demande de façon claire sans être revendicatif, ni défensif : Commencez par dire une phrase de ce genre : «Je veux échanger avec vous sur mon évolution dans l’entreprise et ma rémunération ». Justifiez votre demande d'augmentation en mettant en avant ce que vous apportez à l’entreprise, la qualité du travail fourni, l’innovation, vos performances et vos points forts.

5. Votre argumentaire doit être basé sur vos points forts : votre assiduité, votre ponctualité, vos bons résultats, les projets menés avec succès, votre sens de l’initiative et votre capacité à gérer les imprévus. Mettez l’accent sur votre ancienneté, vos qualités relationnelles et sur l’harmonie de vos relations avec vos collègues. Lors de l’entretien soyez courtois, restez calme et restez ouvert.

6. Soyez raisonnable : Pour être pris au sérieux et avoir une réponse positive, soyez réaliste dans votre demande. Renseignez-vous sur les salaires actuels pour le poste que vous occupez, tout en gardant en tête la situation de votre entreprise et la conjoncture du marché. Si l’entreprise est en difficulté, ou en phase de croissance florissante, ceci influera certainement sur votre rémunération et sur vos prétentions d’augmentation.

7. Enoncez un pourcentage supérieur de la fourchette que vous souhaitez atteindre. Ceci laissera à votre supérieur même le moyen de négocier. Combien faut-il demander ? Proposez une augmentation de 7% pour obtenir 5% ou de 5% pour en avoir 3%.

8. Restez ouverts à d’autres solutions proposées. Si le salaire de base ne peut être augmenté pour le moment, faites preuve de souplesse. Une augmentation peut être sous forme de primes, de bonus, d’une voiture de fonction, d’une mutuelle, d’un PC portable…

9. Pour conclure votre entretien, quelle que soit la réponse obtenue, restez ouvert .Si vous obtenez un avis défavorable, ne vous renfermez pas et essayez de gérer la déception. Demandez des pistes qui vous permettent d’évoluer et de progresser afin de pouvoir exiger votre augmentation. Annoncez votre motivation et votre détermination à avancer tout en laissant une ouverture : avec une proposition du genre « Pourrions-nous en reparler dans quelques mois ? » 

main tendue - se serrer la main

10. Les pièges à éviter en demandant une augmentation de salaire :

- Les ultimatums : « soit l’augmentation, soit la démission ». C'est une attitude agressive et contre-productive.

- Ne soyez pas arrogant, soyez sûr de vous sans prétention pour que le dialogue soit constructif sans rentrer dans un rapport de force, où votre patron est forcément gagnant.

- Ne mettez pas en avant votre vie privée, votre divorce, votre endettement vos difficultés…Mettez plutôt l’aspect professionnel positif et vos qualités d’employé modèle.

- Evitez surtout les comparaisons avec vos collègues : concentrez votre demande, sur vos qualités et votre performance. Votre patron est mieux placé que vous pour connaître les salaires de chacun. Les comparaisons avec vos collègues peuvent être prises pour un signe d’immaturité et vous risquez de créer des conflits. Vous êtes adulte, et un professionnel, comportez-vous comme tel sans vous comparer. Votre valeur est indépendante de ceux qui vous entourent.


salaire

travail

argent

carriere


Conditions d'utilisation :
Guideastuces.com se réserve le droit de retirer tout commentaire aprés publication contraire à la charte éditoriale de Guideastuces.com, sans en aviser le rédacteur.