Régime minceur et secrets des japonaises pour perdre du poids

Quand on pense au Japon, c’est le raffinement et la sérénité qui nous viennent à l'esprit, mais également les fines silhouettes des femmes quels que soient leurs âges, gracieuses, minces et sveltes. Exception faite des Sumos dont l’obésité est une vocation obtenue à force de grands efforts, les japonais et particulièrement les japonaises sont minces et ne prennent presque jamais de poids. Comment font elles donc et quels sont leurs secrets ?

Les explications se trouvent en effet dans les traditions et la culture gastronomique japonaise ainsi que dans un mode de vie sain basé sur des aliments diététiques, mais également des rituels (thé, yoga) et même une vaisselle et des ustensiles particuliers.

Des aliments de haute qualité et de basses calories

Les japonaises sont culturellement conditionnées pour être minces. Traditionnellement,  elles mangent peu de viande, presque pas de produits laitiers ni d’aliments gras. Les produits de la mer, le riz et les légumes sont les bases de leur alimentation et ceci explique en partie leur fine silhouette. Par ailleurs, elles consomment de la viande en plus petite quantité en accompagnement et pas en plat principal, ce qui réduit significativement l’apport calorique du régime japonais, sans altérer la santé ni laisser des carences.

Baguettes, petits bols et petites portions

Chez elles comme au restaurant, les japonaises (et les japonais) mangent dans une vaisselle de taille relativement réduite et les portions sont donc plus raisonnables. Par ailleurs, l’utilisation traditionnelle des baguettes impose de manger par petites bouchées et plus lentement ce qui accélère la sensation de satiété et permet une meilleure digestion. En comparant la quantité ingérée en mangeant à la cuillère ou avec les mains (hamburger, pizza, frites) avec celle consommée avec des baguettes, la différence est nette. Les baguettes et les contenants de taille réduite aident les japonaises à contrôler les quantités prises à chaque repas, à faciliter la digestion et à réguler la sensation de faim et de satiété.

Un régime varié et équilibré

repas japonais asiatique minceur équilibré varié

Le régime japonais est sain. Il se compose d’aliments simples, de riz, de légumes, de peu de gras et peu de sucre. Le menu quotidien type japonais commence par un petit déjeuner très diversifié : riz, salade, poisson, haricots fermentés (nattö), algues séchées (nori) et du thé. On n’y trouve ni farines blanches raffinées, ni viennoiseries riches en gras ni céréales trop riches en sucres ni café au lait indigeste. Les autres repas japonais, sont ainsi tous composés d’une variété de légumes, de poissons, de soupes, de condiments… (jusqu’ ‘à 50 aliments différents par jour), ce qui permet un apport important de nutriments essentiels et fait de chaque repas un moment de plaisir, sans tomber dans l’excès ni la privation. Cette diversité permet par ailleurs d’avoir un comportement plus sain vis-à-vis de la nourriture, par exemple, les japonaises ne resservent jamais d’un même plat et se contentent de goûter en petite quantité chaque aliment présenté à table.

Moins de sel, moins de sucre et plus de goût 

Le sucre est très peu présent dans la cuisine japonaise, même dans les desserts. Ceci évite le pic insulinique et le stockage automatique des graisses provoqué par l’ingestion de sucres rapides. Par ailleurs la cuisine japonaise est, contrairement à ce qu’on pourrait croire, pauvre en sel. Sa richesse en saveurs et en goûts, comme le fameux « Umami », lui vient des différents condiments et préparations utilisés pour parfumer les plats : le sel est remplacé par le gomasio (mélange sel et sésame grillé) le tamari, la sauce soja le nuoc-mâm (extrait de poissons), le dashi (bouillons de bonite séchée), le miso… L’apport modéré en sel élimine les problèmes liés à la rétention d’eau et limite la prise de poids.

Plus de fraîcheur et moins de gras

Les plats japonais sont composés d’ingrédients simples et saisonniers. Cette notion est très importante dans la cuisine japonaise, et trouve son origine dans la philosophie zen qui prône le respect des rythmes naturels et donc celui des saisons. Les repas sont cuisinés à partir d’aliments frais, sans additifs ni conservateurs et peu de surgelés ce qui fait leur haute qualité nutritionnelle et gustative. Par ailleurs, on trouve peu de gras, peu de viande et de produits laitiers ce qui permet de diminuer les apports en graisses. Les fritures sont très rares et sont généralement accompagnées d’autres plats sains qui atténuent leurs effets.

Les modes de cuisson tout en vapeur et légèreté

dim sum japonais cuit à la vapeur dans un panier en bambou pour une alimentation légère

Outre l’art de la coupe qui distingue la cuisine japonaise, ce sont les modes de cuissons et de préparations qui font que les plats japonais restent sains et peu caloriques. En dehors de quelques fritures, les japonaises sont adeptes des cuissons vapeur, au bouillon, en grillade ou à la poêle, aux plats crus (sashimi et sushis), aux soupes et bouillons et aux plats saumurés ou cuits par salaison et fermentation. Ces modes de cuisson diététiques sont parmi les secrets de la fine silhouette des japonaises.

Les thés et tisanes 

cérémonie du thé japonaise boire du thé vert

Le thé est un rituel presque sacré au japon, et c’est par ailleurs une boisson détoxifiante, qui se boit tout au long de la journée. Thé vert, blanc ou noir, mais également différentes tisanes à bases d’herbes et de racines qui aident le corps à se détoxifier sont parmi les secrets de la minceur japonaise. Le thé vert, boisson favorite des japonaises (elles en boivent à longueur de journée), est riche en antioxydants, caféine, catéchines et théaflavines qui aident le corps à brûler plus de graisses même au repos. En effet boire du thé vert permet d’accélérer le métabolisme de base et de brûler plus de calories à l’effort comme au repos. Le thé, en plus de son effet minceur, a un pouvoir détoxifiant qui aide le corps à éliminer l’excès d’eau et de graisses.

Le vinaigre 

Véritable accélérateur d’amaigrissement, le vinaigre se retrouve dans tous les repas d’un menu japonais. Le vinaigre de riz constitue un avantage minceur du régime japonais car sa consommation facilite la digestion des graisses régule la glycémie et fait baisser de 10% la production et le stockage de lipides.

Algues et champignons 

salade d'algues à la japonaise

Ce sont des aliments diététiques par excellence : ils sont riches en minéraux et vitamines et très pauvres en calories. Les japonaises en consomment plus de 4 kg par personne et par an ! En condiments, en soupes ou en accompagnement des plats (nori, wakamé, haricots de mer et shiitaké), les algues sont parmi les secrets de la minceur des japonaises.

Agar-agar, une poudre miraculeuse 

L’un des secrets de minceur des japonaises est cette algue rouge transformée en poudre blanche gélifiante. L’agar-agar est neutre et presque sans calories et s’incorpore à toutes les recettes. Elle a la particularité de gonfler dans l’estomac, ce qui accélère la sensation de satiété. Elle est par ailleurs très digeste et laxative.

Le konjac, l’arme japonaise secrète anti-kilos

Cette racine très peu connue est utilisée depuis des siècles (2000 ans) par les japonaises dans leurs préparations culinaires. Le konjac est un tubercule riche en eau et en fibres et très faible en calories. Cette racine est réduite en poudre fine blanche, et transformée ensuite en bloc ou en vermicelles mais également en shirataki (spaghetti), kishimen (tagliatelles), ou en gohan (riz de konjac). Ce tubercule utilisé comme base alimentaire, est un aliment extraordinaire :

- Léger : 3 kcal aux 100 g

- Détoxifiant : sa richesse en fibres lui confère un pouvoir nettoyant pour les intestins, de plus il est riche en probiotiques qui régénèrent la flore intestinale.

- Coupe-faim efficace : il gonfle dans l’estomac et élimine toute sensation de faim et toute envie de grignoter entre deux repas. 

- Equilibrant du diabète : parmi les vertus médicinales du konjac, en plus de son pouvoir minceur, c’est son pouvoir de stabiliser la glycémie et le taux de cholestérol et peut aider à équilibrer les troubles métaboliques avant de recourir aux médicaments.

La relaxation et la philosophie zen 

mini-jardin zen avec du sable et mug de thé vert

Plus qu’une façon de se nourrir, l’alimentation au Japon découle de tout un art de vivre et d’une philosophie : le zen. Cet art de vivre et de penser japonais est une perpétuelle recherche d’équilibre émotionnel, mental et physique. Ainsi parmi les secrets de bien-être et de minceur des japonaises, on trouve la relaxation à travers plusieurs pratiques : médiation, respiration profonde, massages, bains chauds relaxants…

Ces quelques secrets révélés contribuent à percer les secrets minceur des japonaises et des asiatiques. Pour garder la ligne nipponne, privilégiez-les produits de la mer, les légumes et les fruits frais, les champignons et les algues. Variez vos repas, avec des produits frais et de saison et mangez de petites quantités. Évitez le gras, le sucré et le salé et buvez beaucoup de thé Vert. N'oubliez pas de vous accorder du temps pour méditer et vous relaxer.


regime

alimentation

perdre du poids

maigrir

zen

digestion

manger

baguettes chinoises

japonais


Conditions d'utilisation :
Guideastuces.com se réserve le droit de retirer tout commentaire aprés publication contraire à la charte éditoriale de Guideastuces.com, sans en aviser le rédacteur.