Liste des plantes d'intérieur toxiques et comment en protéger ses enfants et ses animaux de compagnie

Les plantes d’intérieur sont une bouffée d’oxygène dans un appartement en pleine ville. Mais ce décor bucolique n'est pas sans danger, car certaines plantes d'intérieur sont irritantes, allergisantes, voire mortelles particulièrement pour les bébés et les animaux de compagnie. Voici la liste des plantes d'intérieur toxiques les plus répandues. Vous trouverez ensuite les bons gestes à adopter en cas d’intoxication par des plantes ornementales et ce qu’il faut faire pour éviter que ça n’arrive.

certaines plantes d'intérieur sont toxiques pour le chat

Liste des plantes d'intérieur toxiques

L'amaryllis belladone : très belle plante qui donne de jolies fleurs en hiver, mais qui s'avère très toxique. L’intoxication se manifeste par une diarrhée, des nausées, des vomissements, des convulsions, une hypotension et des troubles du rythme cardiaque.

L'anthurium : une plante très toxique pour le chat en particulier. Elle irrite les muqueuses et provoque une salivation excessive, des vomissements, une diarrhée, une conjonctivite et des perturbations du rythme cardiaque et de la respiration. 

Les rhododendrons (azalées) : ce sont des plantes ornementales très répandues mais dont les fleurs et le feuillage sont toxiques. En cas d’ingestion massive (rare), on risque des troubles cardiaques, une hypotension sévère, une somnolence qui peut même évoluer vers un coma ! Cette plante est particulièrement toxique pour les bébés et les chats (la dose toxique par ingestion est de deux feuilles chez un chaton).

Le poinsettia (Etoile de Noël) : Ses feuilles sont toxiques particulièrement pour les chats. L’intoxication par cette plante se manifeste par des troubles digestifs : vomissements, diarrhée et hypersalivation. Elle peut être responsable de manifestations allergiques et de conjonctivites en cas de projection de sève dans l’œil.

Les tulipes, les bégonias, les orchidées et les narcisses sont de très belles fleurs d’intérieur, mais elles sont allergisantes et provoquent des érythèmes, eczéma et des difficultés respiratoires (chez le chat en particulier).

certaines plantes d'intérieur sont toxiques pour le chien

L’Hortensia : c’est une très belle fleur décorative, mais toxique pour l’homme comme pour l’animal. Son ingestion provoque des troubles digestifs (vomissements, diarrhée, douleurs abdominales) et neuro psychiques (hallucinations et troubles nerveux allant jusqu’au coma).

Caladium ou oreille d’éléphant (Alocasia) : elle est responsable d'irritations cutanées et de brûlures au contact de la peau, des conjonctives et des muqueuses.

Muguet : la quantité de toxines y est tellement élevée que même séché, le muguet peut empoisonner un chat ou un bébé par ingestion. Les symptômes d’intoxication au muguet sont des troubles du rythme cardiaque, des douleurs abdominales et une baisse de la température corporelle. Dans les cas d’ingestion massive, le coma et la mort par arrêt cardiaque peuvent survenir en l'absence d’intervention médicale.

Laurier rose : c’est un arbuste ornemental d'extérieur et d'intérieur, mais c'est surtout une plante d'intérieur très toxique (feuilles, tiges, fleur, sève…). Cette plante est cardiotoxique et son ingestion provoque des vomissements, des troubles nerveux, un trouble du rythme cardiaque, des vertiges, un mal de ventre, des vomissements, diarrhée. Ces symptômes peuvent évoluer vers le coma. C’est une plante très toxique voire fatale même en petite quantité (pour un bébé, un chaton ou un vieux chat).

Le pommier d'amour ou "cerisier d’amour" : Ses jolies baies rouges et oranges sont toxiques et parfois mortelles. En cas d’intoxication, les premiers symptômes sont des diarrhées sévères et des vomissements (avec risque de déshydratation pour un enfant en bas âge). En cas d’ingestion massive (surtout par un chat ou un chien), vous constaterez des troubles nerveux, une paralysie et des convulsions qui peuvent évoluer vers le coma.

La Digitale Pourpre : Elle contient la digitaline et la digitoxine (toxines qui ralentissent les battements du cœur). Sa sève est par ailleurs très irritante pour les yeux, en cas de projection.

certaines plantes d'intérieur sot toxiques pour les enfants

Euphorbe : Elle contient du latex (très caustique) qui irrite la peau et les yeux. En cas d'ingestion, on observe des brûlures de la bouche et de la gorge, des douleurs au ventre et des vomissements.

Dieffenbachia : Toutes les parties de la plante contiennent une toxine (cristal d'oxalate) très irritante. Elle produit une inflammation et un eczéma de contact. Le contact avec les yeux provoque une douleur et un œdème pouvant évoluer vers la nécrose. Chez le chat, l'ingestion de cette plante peut provoquer des troubles nerveux et une insuffisance rénale.

Ficus : Elle libère du latex, responsable, particulièrement chez le chat, d’irritations, d’intoxication grave et d’insuffisance rénale aiguë.

Le houx : c’est une plante d’intérieur très répandue en particulier dans les décorations de Noël. Ses fruits rouges sont très attirants, d’où le danger ! Leur ingestion (en quantité moyenne) provoque des vomissements, une diarrhée sévère et une somnolence.

L’If : Ce très bel arbuste ornemental est très répandu dans les décorations de Noël. Pourtant ses feuilles, comme ses baies rouges (d’une saveur très douce) sont toxiques (particulièrement pour les chiots, les lapins et les chatons). Les signes d’intoxication sont les vomissements, la diarrhée, une sécheresse buccale et une paralysie pour les doses élevées.

Yucca : c’est une plante mortelle pour les chats. Elle provoque une hypothermie, une paralysie et le coma en cas d’ingestion massive. 

Les précautions à prendre pour protéger votre enfant des plantes toxiques 

- Commencez par identifier toutes vos plantes d’intérieur et collez les étiquettes dessus. Les plantes reconnues comme dangereuses seront de préférence mises hors de portée ou éliminées.

- Si vous prenez la décision de les garder, rendez-les inaccessibles (suspendues au plafond, ou placées sur une étagère en hauteur) et ramassez les feuilles qui en tombent.

- Enseignez à votre enfant (si son âge le permet) de ne pas toucher, ni manger les plantes décoratives en général. Ne laissez pas votre enfant seul au contact des plantes et apprenez-lui à toujours demander la permission avant de toucher une plante.

 - Si vous avez un jardin d'hiver ou une véranda, isolez les plantes toxiques et entourez-les d’une clôture.

Apprendre à un enfant se protéger des plantes ornementales toxiques

Comment réagir en cas d’intoxication et quels sont les premiers gestes de secours

Malgré les précautions prises, un accident est si vite arrivé. 

En cas d’intoxication par mastication ou ingestion (ficus, pomme d’amour, If, Caladium), retirez de la bouche de votre enfant les restants de plante mais ne les jetez pas pour pouvoir les identifier. Rincez abondamment la bouche de votre enfant et cherchez des signes d’irritation des muqueuses buccales. Ne donnez rien à boire à votre enfant ni lait, ni eau et ne le faites pas vomir.

En cas d’intoxication par contact cutané avec la sève ou les feuilles (Aloès, Philodendron, caladium), retirez les vêtements contaminés, lavez la peau de l'enfant à l'eau tiède pendant au moins 15 minutes avec un savon doux, sans rien appliquer dessus (ni crème ni pommade) sauf en cas de recommandation du centre antipoison. Ne laissez pas votre enfant au soleil (cela peut aggraver les brûlures).

En cas de projection toxique dans les yeux (Dieffenbachia, Euphorbe, Digitale, Poinsettia), enveloppez votre enfant dans une serviette pour l'immobiliser, placez-lui la tête sous le robinet (au-dessus de l’évier) et versez de l’eau tiède sur l’œil touché pendant au moins 15 minutes, en lui écartant les paupières ouvertes avec vos doigts (propres). Lavez-lui les mains (contaminées) pour qu’il ne s’irrite pas de nouveau en se frottant les yeux.

Appelez le centre antipoison et de toxicovigilance de votre région. Précisez-leur le nom de la plante, la voie d’intoxication, le temps écoulé depuis l’ingestion, ou le contact cutané et les symptômes observés.

Protégez votre animal d’une intoxication par les plantes

Beaucoup de plantes sont toxiques pour les animaux, il est nécessaire d’éviter d'en avoir chez soi pour protéger votre animal. Certaines sont mortelles pour les chats et les chiens (Yucca, Lys, Muguet,  dieffenbachia,  ficus…) et sont à bannir de la maison.

Si vous observez ou constatez des symptômes d'intoxication chez votre animal, consultez rapidement un vétérinaire en lui indiquant le nom de la plante. N’essayez surtout pas de traiter votre animal, par vous-même, ni de lui donner à boire ou à manger ou de lui administrer un médicament. Le vétérinaire prescrira un vomitif ou un antidote en urgence. Les symptômes digestifs ou neurologiques sont des urgences vitales dans ce cas car ils peuvent évoluer rapidement.

Premier réflexe : contactez en urgence le vétérinaire, le centre antipoison animal ou les urgences les plus proches de chez vous.

Si l'intoxication est due à un contact épidermique, nettoyez abondamment la zone touchée à l'eau claire et mettez votre animal au repos total en attendant qu’il soit pris en charge médicalement.

« C'est la dose qui fait le poison », est un dicton qui s’applique parfaitement aux plantes qui contiennent toutes des principes actifs et dont certaines peuvent provoquer des effets indésirables, douloureux ou toxiques. Les enfants, tout comme les animaux de compagnie, sont les plus fragiles face à ces organismes inconnus pour eux, il faut donc redoubler de vigilance pour les protéger en écartant les plantes les plus dangereuses.


plante

plantes

toxine

danger

irritation

eczema

seve

feuilles

branche

pot de fleur


Conditions d'utilisation :
Guideastuces.com se réserve le droit de retirer tout commentaire aprés publication contraire à la charte éditoriale de Guideastuces.com, sans en aviser le rédacteur.