5 bonnes raisons d'arrêter de couper les griffes de votre chat

Quand le chat détériore les meubles et lacère les mains de son maître, il est tentant de lui couper les griffes. On a tort de penser que les griffes des chats correspondent aux ongles des êtres humains et qu’il s’agit pour eux d’une simple manucure. L’absence de griffes provoque chez le chat un véritable bouleversement intérieur. Découvrez pourquoi il ne faut jamais couper les griffes de votre chat.

1. Les griffes préservent la santé de votre chat

Chat sur un arbre

Les chats utilisent leurs griffes pour faire de l’exercice. Ils grimpent, escaladent, sautent et s’agrippent. Cela fait partie de leur nature de félin. Plusieurs fois par jour, elles lui servent à s’étirer et à détendre ses muscles, ce qui participe à son bien-être. Également, les griffes ont une place importante dans le jeu puisqu’elles lui permettent d’attraper sa proie. Un coup de patte, et vlan !, le jouet est dans sa gueule. Ne privez pas votre chat de toutes ces activités physiques, elles sont indispensables à son équilibre et à sa santé.

2. Votre chat perdrait confiance en lui

Chaton

Un chat qui ne peut plus faire de l’exercice et ne peut plus attraper son jouet favori, est un chat qui perd confiance en lui. Il se demande ce qui lui arrive, pourquoi il n’arrive plus à faire ce qui lui était possible de faire auparavant. Il s’agit pour le chat d’une véritable incompréhension qui peut, s’il est très sensible à la coupure de ses griffes, le pousser à la dépression.

3. Les griffes lui servent à se défendre

Que votre chat soit un aventurier dans le jardin ou qu’il soit casanier sur le canapé du salon, les félins éprouvent le besoin de se défendre en griffant. Il s’agit d’une fonction innée pour se protéger de leurs congénères et d’un autre animal ou tout simplement pour tenir l’humain à distance. Si votre chat cavale à l’extérieur, en aucun cas vous devez lui couper les griffes. Il serait vulnérable aux agressions.

4. Sans ses griffes, votre chat est plus agressif

Chat agressif

Un chat qui n’arrive plus à se défendre avec ses griffes devient frustré. Il cherchera un autre moyen pour tenir l’être humain à l’écart. Le chat développera le tic de la morsure et mordra les adultes et les enfants autant de fois qu’il jugera cela nécessaire. La frustration de se sentir sans défense peut même entraîner chez le félin une désocialisation. Le chat se tient à l’écart de la vie de famille et refuse tout contact.

5. Votre chat urinerait partout

Chat urine

Les griffes du chat servent à marquer son territoire. Sans cet outil naturel de marquage, il risquerait d’uriner ailleurs que dans sa litière. Pour être à l’aise chez lui, le chat a besoin de sentir son odeur. En l’absence de griffes, c’est avec son urine qu’il marquera son territoire. Alors gare aux sécrétions urinaires de votre chat sur le sol et sur les meubles !

Ce qu’il est conseillé de faire à la place de lui couper les ongles

  • - Mettez à la disposition de votre chat des grattoirs ou des planches de moquette à différents endroits pour qu’il fasse ses griffes dessus. Afin de l’attirer sur ces objets, frottez un peu d’herbe à chat. Votre animal de compagnie comprendra tout de suite.
  • - Le must : achetez-lui un arbre à chat qui lui permettra de grimper, sauter, jouer et se cacher. Ce sera son espace privé. Cet accessoire de luxe préservera certainement vos rideaux d’une escalade irrésistible.
  • - Maintenez une éducation ferme. Dites « non ! » d’une voix forte lorsque vous surprenez votre chat en flagrant délit de griffage sur vos meubles. Les chats détestent les grands bruits, ils s’arrêteront immédiatement.
  • - Sachez reconnaître l’attitude de votre chat avant qu’il ne vous attaque. Un chat qui ne veut plus de caresses agite la queue et porte ses oreilles en arrière. Retirez votre main, vous éviterez des griffures et des morsures inutiles.

chat

chaton

griffes

ongles


Conditions d'utilisation :
Guideastuces.com se réserve le droit de retirer tout commentaire aprés publication contraire à la charte éditoriale de Guideastuces.com, sans en aviser le rédacteur.