Comment bien choisir son masque en tissu ?

Il est de plus en plus évident que le masque va continuer à accompagner nos journées et sorties encore et encore. Mais la question qui se pose en continu, c’est comment bien choisir son masque en tissu pour se protéger efficacement ? 

Quel est le premier critère à vérifier à l’achat d’un masque en tissu ? 

Pour choisir un masque en tissu qui vous protège, vérifiez s’il est conforme aux normes AFNOR. Les masques barrière AFNOR sont des masques en tissu, lavables et destinés au public pour favoriser une protection collective. Ces masques sont baptisés UNS 1 / catégorie 1 et ils assurent au moins 90 % de filtration de particules de 3 microns. C’est pourquoi vous devez être vigilant à ces indications qui devraient être mentionnées sur le masque ou son emballage. Selon l’AFNOR, un décret du 27 janvier 2021 demande aux fabricants de masques en tissu revendiquant, après essais, filtrer 90 % des particules de 3 microns, d’indiquer « de manière visible, lisible et facilement accessible » que ces masques répondent aux prescriptions des autorités sanitaires. Un masque en tissu de catégorie 1, élaboré selon l’AFNOR SPEC S76-001, assure ce niveau de protection.»

Comment choisir le masque qui vous convient le mieux ?

Mis à part le premier critère exposé dans la première partie, en achetant un masque, il y a quatre autres points à prendre en compte pour choisir le modèle qui vous convient le mieux :

  1. Le masque est-il bien ajusté à votre visage, mais pas trop serré ?
  2. La respirabilité qui garantit un port assez confortable durant 4 heures
  3. Reste-t-il en place et est-il facile à mettre en place ?
  4. Le masque conservera-t-il sa forme sans dommage après le lavage ?

Quel masque porter durant votre activité physique ?

En faisant du sport, vous devez pouvoir respirer aisément, chose que le port d’un masque  pourrait gêner. D’où l’importance de bien choisir son masque à usage sportif. Pour ce faire, cherchez des masques dont le matériau est doux et extensible, fabriqué  à base de spandex et de polyester. Les masques avec ces matériaux aident à évacuer la sueur pendant une activité physique intense ou lorsque vous transpirez. D’ailleurs, l’AFNOR a mis à disposition, pour les industriels du textile, un document donnant des exigences minimales pour fabriquer des masques barrières à usage sportif conciliant protection, stabilité et respirabilité. Donc, il y aura bientôt sur le marché des masques conformes à ces critères sans que vous ayez à décortiquer les matières et les composants du masque pour vérifier s’il est adéquat ou non pour le sport.

Quel tissu pour une respirabilité optimale ?

Pour un meilleur confort respiratoire, cherchez des masques fabriqués à partir de plusieurs couches, environ trois, et à partir de coton tissé serré, de mélanges coton-polyester ou de matériaux en lin.

Les modèles de masques à éviter

Certains masques peuvent faire plus de mal que de bien et doivent être évités.

  • Les masques polaires : n'utilisez pas de masques en polaire. Une étude récente montre que le port d'un masque en polaire n’offre pas autant de filtrations que d'autres revêtements multicouches.
  • Les guêtres de cou en général ne devraient pas non plus être considérées comme un moyen de prévention car elles sont faites d'un matériau plus fin que les masques et sont plus "extensibles", ce qui peut ne pas aider à piéger les gouttelettes.
  • Les masques faits maison de manière artisanale et dont l’efficacité et la qualité ne sont pas vérifiées ou vérifiables.