Comment savoir si votre enfant se drogue ? Les signes à surveiller

Pendant la période de l’adolescence, de nombreux jeunes sont tentés d’essayer la drogue. De manière générale, l’usage de ces substances illicites demeure dans le stade récréatif et passager, ce qui est relativement bénin. Néanmoins, il est nécessaire de savoir reconnaître un adolescent qui a consommé de la drogue une fois ou deux dans le but d’essayer d’un autre qui a plutôt tendance à développer un problème de toxicomanie. 

Pour un parent, il n’est jamais facile d’être confronté à une situation pareille où un doute plane sur l’usage de drogue par son enfant. Vous essayez de comprendre et de déceler le vrai du faux mais ce n’est pas toujours évident surtout que votre enfant est en pleine crise d’adolescence. Cependant, il existe des symptômes physiques qui sont liés à la consommation de drogue ainsi que quelques signes qui peuvent vous aider à savoir si votre enfant se drogue ou non. 

Le comportement et l’attitude 

Certes, un enfant qui traverse la période d’adolescence connaît forcément des changements de comportement et d’attitude. Mais, si ces changements sont importants et durent dans le temps, soit plus de quelques mois, il y a matière à se poser des questions. Il existe un nombre de signes qui peuvent vous alerter sur ces changements. Si, par exemple, votre enfant s’isole de ses amis proches et ne pratique plus les activités qui le passionnait auparavant, ou si les demandes en argent de poche de votre enfant augmentent de plus en plus, ou encore si vous remarquez qu’il devient discret et évasif sur ses sorties ou ses activités et enfin s’il fait en sorte de vous éviter et de s’isoler dans sa chambre pendant de longues heures. Cet ensemble de signes marque le début d’alerte qu’il faut prendre au sérieux et essayer de creuser un peu plus. 

À l’école 

Le rapport d’un enfant vis-à-vis de son école est un signe qui ne trompe pas. En effet, ce rapport est très susceptible d’être affecté dans le cas où votre enfant se drogue. Il se mettrait alors à sécher les cours et ses résultats scolaires en pâtiraient de manière remarquable et surtout durable. Si le désintérêt scolaire de votre enfant dure une période qui dépasse les quelques mois, il faut tirer la sonnette d’alarme.  

L’appétit 

Les drogues ont également une influence sur l’appétit de ceux qui les consomment. Si vous observez un changement considérable dans l’appétit de votre enfant, cela devrait éveiller vos soupçons. Alors que certaines drogues stimulent l’appétit et poussent à manger toujours plus, d’autres a contrario font l’effet d’un coupe-faim, ce qui se traduit par un amaigrissement visible de la personne qui se drogue. 

Les affaires personnelles

Il existe certains objets qui peuvent vous alerter sur la consommation de drogue par votre enfant. Avant d’arriver au stade où vous pouvez découvrir un sachet de poudre ou du papier à cigarettes, vous pouvez prêter attention à des objets tels que de l’encens pour masquer l’odeur, ou encore des gouttes contre la rougeur oculaire. Ces indices vont vous servir à approfondir votre investigation et essayer de découvrir un peu plus sur la présence ou l’utilité de ces objets.

Ne jugez pas votre enfant rapidement 

Il est important de ne pas juger votre enfant de manière hâtive, car des changements pendant son adolescence, il en connaîtra bien. Le fait qu’il fréquente de nouvelles personnes, qu’il change sa façon de s’habiller ou qu’il écoute un nouveau genre de musique ne signifie pas forcément qu’il s’est mis à la consommation de drogue. Idem pour les changements de comportement à l’école ou à la maison qui seront caractérisés par de la rébellion et une certaine résistance à l’obéissance. L’idéal serait alors d’essayer de distinguer entre les signes d’une simple crise d’adolescence et ceux d’un problème de consommation de drogue. 

Le dialogue 

Il est important lorsque l’on se prépare à la période d’adolescence de son enfant, de privilégier le dialogue et la prévention contre la consommation de drogue. Abordez donc le sujet avec votre enfant afin de l’informer des dangers de la consommation de toute sorte de drogue. En optant pour un dialogue transparent et rationnel avec votre enfant, vous le mettrez en confiance et renforcerez ainsi votre relation avec lui. La communication permanente avec votre enfant demeure le moyen préventif le plus efficace aussi bien contre les problèmes de drogue que contre toute autre difficulté qu’il pourrait rencontrer. 

Vous l’aurez donc compris, déceler un éventuel problème de drogue chez votre enfant passera indubitablement par la détection de certains signes. En plus de ces indices, reste votre instinct de parent qui demeure plus fort que tout le reste et vous permettra de mieux cerner la situation et réagir au plus tôt.



 


Articles populaires