6 conseils pour arrêter de fumer

Vous avez décidé de sauter le pas et d’arrêter de fumer mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? La première condition pour arrêter la cigarette est d’être motivé. Pour le reste, il vous suffit de suivre nos conseils pour que cette étape décisive de votre vie se passe comme sur des roulettes.

Mettez en place un plan détaillé pour arrêter de fumer

Pour arrêter de fumer une fois pour toutes et réussir votre sevrage tabagique, la première étape à faire est de tout planifier de A à Z :

  • La date à laquelle vous comptez arrêter de fumer (évitez la procrastination)
  • Les nouvelles habitudes à adopter pour résister à l’envie de fumer : faire une marche quotidiennement, boire une infusion, écrire dans un journal intime…
  • Les méthodes que vous comptez suivre pour atteindre votre objectif : arrêter définitivement ou graduellement, utiliser des patchs ou une cigarette électronique, etc.
  • Quelle sera votre récompense si vous atteignez votre objectif : vous offrir le voyage de vos rêves, le sac de luxe que vous vouliez tant, une retraite spirituelle…

Adoptez une alimentation équilibrée

Beaucoup de fumeurs redoutent la prise de poids causée par le sevrage tabagique, pourtant cela n’est pas automatique et surtout on peut y remédier en adoptant une meilleure hygiène alimentaire.

L’arrêt du tabac est une bonne occasion de revoir ses habitudes alimentaires et manger sainement, d’autant plus qu’à l’arrêt de cigarette, on retrouve le goût et l’odorat, ce qui nous permet de prendre plaisir à manger et de varier ses plats.

Privilégiez donc une alimentation riche en fruits, légumes et céréales complètes et limitez les aliments transformés, le sucre ajouté et la nourriture trop salée. 

N’oubliez pas de vous hydrater suffisamment et d’éviter les boissons qui ont un effet excitant comme le café, le soda ou les boissons énergétiques. Optez plutôt pour des infusions de plantes et de l’eau tout simplement.

Faites du sport régulièrement

Une fois que vous avez arrêté de fumer, vous allez remarquer que vous respirez plus facilement et que vous êtes plus en forme. Une bonne raison pour commencer ou reprendre une activité sportive. Commencez petit à petit (en faisant une marche, par exemple). L’essentiel est de bouger régulièrement. De plus, le sport stimule la sécrétion de dopamine connue sous le nom de l’hormone du bonheur, ce qui va vous permettre d’être de bonne humeur et de vous sentir bien dans votre peau.

Faites-vous aider par vos proches

Votre entourage joue un rôle important dans la réussite et l’atteinte de votre objectif. En effet, il est nécessaire de prévenir vos amis, votre famille et vos collègues de travail que vous arrêtez de fumer pour qu'ils puissent vous soutenir et vous aider à ne pas succomber aux tentations.

S'il y a des fumeurs parmi eux, demandez-leur de ne pas fumer devant vous et s'il y en a qui sont passés par là, demandez leur conseil.

N’hésitez pas à relever le défi avec un ami ou un proche qui fume. De cette façon, vous pourrez vous soutenir et vous motiver mutuellement.

Faites appel à un tabacologue

Décider de faire appel à un tabacologue peut s’avérer très efficace pour vous aider à arrêter de fumer. En effet, il pourra vous aider à évaluer votre dépendance à la nicotine, la dose dont vous avez besoin et les substituts nicotiniques qui conviennent le mieux à vos besoins. De plus, les consultations avec le tabacologue vous aident à rester motivé et anticiper d’éventuelles rechutes.

Où se situe la cigarette électronique dans tout ça?

Les plupart des témoignages soutiennent que fumer une cigarette électronique permet d'assurer une transition en douceur. Ceci explique probablement le fait qu'elle est parmi les outils les plus utilisés pour arrêter ou réduire la consommation de tabac. En effet, ce dispositif permet au fumeur de combler ses besoins en nicotine tout en maintenant le plaisir et en simulant l'acte de fumer. De cette façon, le processus de sevrage se fait graduellement et l’impact psychologique est moins important, ce qui faciliterait un arrêt durable. Une revue de littérature ressort une divergence dans les positions. L'avis le plus récent nous vient du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) qui déclare qu'il est fort probable que les systèmes électroniques de délivrance de la nicotine "pourraient devenir des traitements de substitution nicotinique de première ligne" tout en maintenant que le nombre d’essais demeure faible et leur qualité méthodologique inférieure à celle recommandée pour ce genre d'essais thérapeutiques. Bien que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) invite à la vigilance, les experts d'addiction semblent privilégier la cigarette électronique maintenant qu'il faut évaluer l'équilibre bénéfice-risque entre ce dispositif et les cigarettes qui sont à l’origine d'un taux annuel de 75 000 décès en France. 


fumer

tabac

nicotine

cigarette


 


Articles populaires