Astuces déco, bricolage, récup, beauté, maison, jardin...

Les associations alimentaires à éviter

Nous avons tous connus des problèmes digestifs après un repas. Pour limiter au maximum ces soucis de digestion, améliorer l’assimilation des aliments et profiter pleinement de leurs bienfaits, voici quelques associations alimentaires à éviter :

Boire du thé juste après le repas : Les tanins contenus dans le thé perturbent le phénomène d’absorption de fer par l’organisme. De plus, ils peuvent durcir les protéines contenues dans la nourriture, ce qui peut les rendre plus difficiles à digérer.

- Manger des fruits crus pendant ou après le repas : Les fruits mettent peu de temps à être digérés, mais s’ils sont associés à des aliments qui se digèrent très lentement (viande, céréales…),  ils séjourneront dans l’estomac plus longtemps que s’ils ont été consommés seuls. Dans ce cas, les sucres contenus dans les fruits commenceront à fermenter, entraînant des gaz et des ballonnements. Les fruits ne fermentent pas avec les biscottes (ultra rapides à digérer) et les laitages.
Il est donc conseillé de manger les fruits crus en dehors des repas

- Boire des liquides pendant le repas : Tout liquide dans l’estomac dilue les enzymes dont notre corps a besoin pour digérer les protéines, les glucides et les lipides.
Il est donc conseillé de boire au moins 15 minutes avant de manger, et 1h après avoir mangé.

- Deux ou plusieurs sources de protéines concentrées : La combinaison de différentes viandes ou poissons est à éviter. Les protéines concentrées mettent beaucoup de temps à se décomposer; elles monopolisent toute notre énergie et épuisent notre organisme.
Il est donc conseillé ne pas consommer trop de protéines concentrées, et de les consommer avec des légumes à haute teneur en eau.

- Amidons (glucides) et aliments au gout acide (fruits, tomates, yaourt, vinaigre) : L’acidité inhibe l’enzyme salivaire nécessaire à la digestion des amidons.

- Amidons forts et protéines concentrées dans le même repas : Beaucoup de protéines et beaucoup d’amidon dans un même repas allonge le temps de digestion. En plus chacun de ces deux aliments inhibe l’efficacité de l’autre, et il en résulte souvent des flatulences.

Il est donc conseillé de consommer des protéines légères avec des amidons forts ou l’inverse. Il est aussi préférable d’associer les protéines ou les amidons avec des légumes pour minimiser les effets de cette combinaison.

Exemples de protéines concentrées : viandes, volailles, poissons, crustacés, œufs, fromages cuits, gouda, comté…

Exemples de protéines légères : champignons, légumineuses (pois chiches, lentilles, soja…), amandes, noisettes, sésame…

Exemples d’amidons (glucides) forts : riz, pâtes, avoine, épeautre, blé, orge, seigle, pain complet, sarrasin, millet, maïs,…

Exemples d’amidons faibles : biscottes, flocons de céréales, boulgour, pommes de terre, patates douces, potirons, châtaignes…

alimentation

proteine

amidon

glucides

Tags :

Vous aimerez peut-être :


  AFFICHER LES COMMENTAIRES