Comment dresser un chien : astuces et conseils

Avoir un toutou est sans doute l’une des plus belles choses qui puissent nous arriver. Sachez, cependant, qu’il s’agit d’une responsabilité qu’il faut assumer pleinement : nourriture, soins nécessaires, confort, etc. On est souvent confronté à une autre question, et elle est de taille : le dressage. Chaque chien a son propre caractère. Même s’il est intelligent, ce qui est évident pour nous ne l’est pas forcément pour lui, d’où les difficultés liées au dressage.

On croit, à tort, qu’il suffit de donner des ordres et des récompenses pour pouvoir dresser un chien. Or, il faut tenir compte d’un ensemble de paramètres, à commencer par le fait de se rendre compte qu’il n’est pas une machine, mais un être vivant. Et qui dit être vivant, dit psychologie, caractère et sensibilité. Petit tour d’horizon des principales astuces à suivre pour dresser votre chien sans lui faire de mal.

Un dressage zen et sans contraintes physiques

Les récompenses sont la base du dressage de votre chien. Sachez, toutefois, qu’elles doivent être adaptées à votre animal de compagnie. A titre d’exemple, les experts conseillent des croquettes, des friandises ou même de la nourriture fraîche pour enseigner un nouvel exercice. L’objectif est de stimuler, au mieux, sa motivation. Vous pouvez également donner à votre chien son jouet favori pour le récompenser.

Autre conseil, et il est capital : en aucun cas, le dressage ne doit se transformer en une contrainte physique ou une manipulation. Dans ces cas, le toutou pourrait fuir toute situation qu’il juge désagréable, ce qui vous éloignera de vos objectifs de dressage. Cela inclut l’abandon de toute sorte d'instruments de dressage - de torture, en fait ! - jugés dangereux et contraignants, pouvant faire du mal à l’animal. Figurent, notamment, les colliers étrangleurs et électriques.

Soyez patient(e)

Tout au long du dressage de votre chien, armez-vous de patience. Votre compagnon à quatre pattes est, certes, intelligent, mais il ne possède pas les capacités d’apprentissage d’un humain. En d’autres termes, soyez patient car les résultats nécessitent un peu de temps pour être constatés.

Par ailleurs, en tant que dresseur, vous devez apprendre à vous adresser convenablement à votre chien pendant l’entraînement. Il faut, tout d’abord, éviter de lui crier dessus pour le contraindre à obéir. En effet, l'ouïe d’un chien est bien plus développée que la nôtre. Autrement dit, vous risquez surtout de lui faire du mal en criant et, par conséquent, de le stresser. Il vous suffit, ainsi, de parler normalement, sans crier, voire chuchoter. 

Votre chien doit être à l’aise et motivé

Aucun dressage, aussi parfait soit-il, ne fonctionnera si votre compagnon à quatre pattes n’est pas à l’aise. Pour assimiler ce que vous souhaitez lui apprendre, votre chien doit absolument se sentir bien dans sa peau. Cela inclut non seulement le recours aux bonnes méthodes de dressage, mais aussi la protection de sa santé. Vous pouvez commencer, à titre d’exemple, par une alimentation saine qui permettra à votre toutou de rester en forme. On vous conseille, à cet effet, de consulter notre guide sur les 6 aliments les plus toxiques pour les chiens et qu’il faut éviter.

Ensuite, vous devez prendre en considération d’autres paramètres, comme l’âge, de la race et des conditions physiques du toutou. Pensez, également, à lui laisser suffisamment de temps pour se reposer. Cela implique des séances de dressage plutôt courtes. Pour résumer, afin de bien dresser votre chien, vous devez tenir compte de sa psychologie, lui assurer un bon environnement d’apprentissage et veiller sur son bien-être. 

Des méthodes pratiques pour vous aider

Il existe, par ailleurs, des méthodes bien connues qui vous aideront à dresser votre chien :

Le leurre

Ici, vous “guidez” votre chien à l’aide d’une friandise en vue d’obtenir le résultat souhaité. En pratique, vous levez une friandise dont il raffole au niveau de la truffe et vers les oreilles, ce qui incitera le chien à s'asseoir.

Le clicker

Il s’agit, dans ce cas, d’apprendre à votre chien la signification du click. Cela consiste à le récompenser lors de chaque étape menant vers le résultat escompté. Voici un exemple pratique : pour que votre chien apprenne à aller sur son coussin, vous le “cliquez” quatre fois. Tout d’abord, ce sera lorsqu’il pose le regard sur son couchage. Ensuite, lorsqu’il se dirige vers ce dernier et lorsqu’il le touche. Enfin, ce sera lorsqu’il s’y posera.

La capture

Dans ce cas précis, vous récompensez votre toutou lorsqu’il adopte le comportement désiré spontanément. Par exemple, lorsqu’il se couche, dites aussitôt “coucher” et donnez-lui une petite friandise à grignoter. Il assimilera alors le “coucher” à la position adoptée.