Jeûne intermittent : 4 bonnes raisons de s'y mettre

Le jeûne est une pratique ancestrale gravée dans l’histoire de l’humanité. Souvent pratiqué pour des raisons religieuses/spirituelles (Yom Kippour, Carême, Ramadan) ou encore thérapeutiques/médicales, le jeûne inspire aujourd’hui plusieurs tendances alimentaires très populaires. La plus célèbre d’entre elles est le jeûne intermittent, une nouvelle manière de s'alimenter, connue pour ses nombreux avantages santé. 

Également appelé jeûne séquentiel, ou encore Fasting, le jeûne intermittent est un atout de poids pour perdre quelques kilos et gagner en énergie. En privant son organisme de nourriture durant plusieurs heures, cette méthode a pour objectif de purifier le corps et de l’alléger de ses kilos superflus.

Si vous débutez, le jeûne intermittent de 16 heures par jour est un bon compromis entre la facilité et l’efficacité. Par exemple, vous pouvez jeûner chaque jour entre 20h et 12h, ce qui revient à manger tôt le soir et à sauter le petit déjeuner. Associé à une alimentation pauvre en glucides, ce jeûne séquentiel donne de bons résultats sur le poids et le contrôle de la glycémie. Toutefois il existe d’autres variantes de jeûne plus longues et chaque personne doit adopter celle qui lui correspond le mieux. Même si la sensation de faim et l’irritabilité sont courantes au début, les bénéfices de ce mode d’alimentation sont nombreux. Vous vous demandez quels sont-ils ? On a la réponse !

1. La perte de poids

Femme contente sur une pèse personne

La perte de poids n'est pas nécessairement le premier enjeu du jeûne intermittent. Toutefois, s'il est bien conduit, le jeûne fait maigrir. À la diminution calorique due à la réduction du nombre de repas (On passe de trois repas à deux, sans augmenter les portions et en allégeant les apports alimentaires totaux de la journée) s'ajoute une modification du métabolisme (qui s'installe à la 16e heure de jeûne), laquelle conduit à une perte de masse grasse : la lipolyse. Quand les réserves en sucre (glycogène) sont épuisées, l'organisme transforme les graisses stockées dans les adipocytes (autrement dit, les réserves de graisse) en acides gras libres, qui vont ensuite être convertis, par le foie, en énergie pour alimenter les muscles.

2. La récupération des sensations de faim et de satiété

À force de manger tout le temps et surtout, n'importe comment, on finit par perdre de vue nos sensations alimentaires. Jeûner pendant quelques heures, c'est aussi se laisser le temps de redécouvrir la faim, la satiété et la digestion tout en entraînant un meilleur équilibre entre la sécrétion de la ghréline et celle de la leptine (hormone de la satiété). En revanche, pour que cela fonctionne, il est préférable de manger à heures fixes.

3. La prévention des maladies

En déclenchant une adaptation aux périodes de pénurie alimentaire, le jeûne séquentiel provoque une sorte de « commutation » métabolique : ce phénomène se produit lorsque les cellules épuisent leurs réserves de carburant à base de sucre rapidement accessible et commencent à convertir les graisses en énergie (sous forme de corps cétoniques) selon un processus métabolique plus lent. Ce changement améliore la régulation de la glycémie et la résistance au stress oxydant, tout en diminuant l’inflammation. Les corps cétoniques ne sont pas juste une source d’énergie pendant le jeûne mais ils ont aussi des effets importants sur le métabolisme. 

Le jeûne intermittent est également bénéfique pour la santé cardiovasculaire car il permet d’améliorer des facteurs de risque en réduisant la pression artérielle, le taux de lipides sanguins et la fréquence cardiaque au repos. 

Autrement, il existe aussi des preuves suggérant que le jeûne intermittent peut modifier les facteurs de risque associés à l’obésité et au diabète et améliorer la sensibilité à l’insuline.

Pour finir, le jeûne peut être bénéfique avant de subir une intervention chirurgicale : il permettrait en effet de réduire les lésions tissulaires et l’inflammation ce qui aide à améliorer les résultats chirurgicaux.

A lire aussi : Comment utiliser le cumin pour maigrir ?

4. Le gain d’énergie

On a souvent peur de manquer d'énergie, de se sentir fatigué si l'on mange moins. Le cas échéant, c’est tout l'inverse ! Le jeûne intermittent pourrait améliorer les performances physiques. À condition, bien sûr, d'avoir une alimentation équilibrée et une hygiène de vie ad hoc, le fait de jeûner 16 heures par jour entraîne une meilleure endurance et permet de perdre de la graisse tout en maintenant une bonne masse musculaire.

ATTENTION ! Le jeûne intermittent est déconseillé aux femmes enceintes, aux diabétiques et aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire. C’est pourquoi il est primordial de consulter un médecin ou un nutritionniste avant de commencer un quelconque régime.