Le no shopping : Acheter moins pour vivre mieux

Saint-Valentin, rentrée des classes, soldes d'été ou d'hiver, ventes flash, pop-up stores, liquidation, déstockage, Black Friday... L’année se déroule selon un calendrier marketing où tout nous pousse à consommer toujours plus. Même si certains résistent mieux que d’autres à la tentation du shopping, il arrive à chacun de faire des achats « compulsifs » et non justifiés. Résultat : on se trouve avec un dressing inutilement encombré et un portefeuille vide ! Face à ce «mal des temps modernes», certains ont décidé d'agir en adoptant un mode de vie minimaliste et en repensant leur manière de consommer. Et si acheter moins rendait plus heureux ? Ceux qui ont expérimenté le «no shopping» l'affirment ! Même si c'est difficile au début, «une cure de détox» anti-fièvre acheteuse ne peut faire que du bien. Voici les bonnes raisons pour arrêter le shopping et les astuces pour y arriver !

sacs de shopping

Pourquoi arrêter d'acheter ?

Bonne question ! Mais en réalité il faut surtout se demander pourquoi on achète autant ? Si on y regarde bien, ce n'est pas par besoin qu'on fait du shopping, mais bien souvent par compulsion, sous le coup d’une émotion ou par mauvais calcul (en pensant faire des bonnes affaires)… Voici néanmoins de bonnes raisons de reconsidérer ce comportement et d’adopter le «no shopping».

1. Pour économiser : imaginez tout ce que vous pouvez faire en économisant la somme dédiée au shopping. Sur une année, cette somme vous permet de faire un beau voyage par exemple, de refaire la décoration ou de vous offrir un abonnement dans un spa... Bref, vous réaliserez un rêve différé depuis longtemps par manque de budget.

2. Pour gagner du temps : le shopping est une activité chronophage. Ces heures passées à faire les boutiques pourraient vous servir à passer du temps avec vos amis, vos enfants, lire un livre ou faire du sport.

3. Parce que vous n’en avez pas besoin : On confond souvent l’envie avec le besoin et on se retrouve à acheter des choses qui n’ont aucune utilité. La solution ? Une simple question vous permet de trancher : «Si je ne l’achète pas, qu’est-ce que ça changerait à ma vie ?»

4. Pour se libérer des diktats futiles de la mode : Pourquoi faut-il absolument acheter le dernier pull à la mode, celui que tout le monde aura dans une semaine et qui sera déjà «has been » dans quelques mois ? En y pensant bien, suivre la mode est une course sans but ni intérêt et seules les pièces basiques, de bonne qualité défient le temps.

fille qui fait du shopping dans un magasin de vêtements

5. Pour lutter contre l'encombrement : accumuler les habits, qui pour la plupart ne seront pas portés est un non-sens. Ajouté à cela tout ce qui en résulte de désordre et de manque de place pour le rangement. Le no shopping vous fera gagner de l’espace et un temps précieux lors du ménage.

6. Pour redécouvrir les trésors cachés de votre dressing : le no shopping est l’occasion de redécouvrir ce que vous avez acheté, il y a trop longtemps, sans jamais l’avoir mis. Par ailleurs, on apprend à prendre soin de ses vêtements, à les accorder, à les customiser et pourquoi pas à en faire de nouvelles pièces. C’est également l’occasion de libérer votre créativité et de vous mettre à la couture et au « hand made » !

7. Pour sauver la planète : Le rythme frénétique de la «fast fashion» fait des ravages : C'est l'une des industries les plus polluantes de la planète (fabrication et transport). Par ailleurs, l’industrie textile est responsable de 40% du gaspillage (un français jette environ 12 kg de vêtements par an). Avec le no shopping, c’est un engagement citoyen et éthique que vous affirmez !

Si vous avez pris la décision de faire une cure «no shopping» ces astuces vont vous aider, surtout pour un ancien accro.

  • Défiez-vous de porter tous les vêtements que vous possédez : ceci vous permet de faire l'inventaire de ce que vous possédez et de composer de nouvelles tenues avec ce que vous avez déjà. Chaque article de votre garde-robe doit obligatoirement être porté cette saison. Sinon, il faut le jeter ou le donner.
  • Se fixer un objectif ou un projet personnel : Détournez votre intérêt pour la consommation inutile sur un projet plus consistant : un voyage, apprendre une nouvelle langue, commencer des cours de danse ou de peinture… Vous réaliserez que le shopping est une occupation beaucoup moins enrichissante sur tous les plans.
  • Etablissez un budget annuel ou mensuel : ceci vous permettra de réaliser ce que vous consommez déjà et de prévenir toutes dépenses inutiles en shopping. Plafonnez votre carte bancaire et, si possible, «oubliez-la » chez vous pour éviter de craquer.

fille devant une vitrine de magasin de vêtements

  • Essayer les défis minimalistes : de plus en plus de personnes adoptent cette philosophie de vie. De nombreux « gourous » du mouvement, publient sur leurs blogs cette vision de la vie, plus sereine et plus respectueuse de soi et des autres. Des défis «Un an sans shopping», ou «le projet 333», qui consiste à passer une saison (3 mois) avec une garde-robe de 33 articles, sont d’excellents moyens d'entrer en matière dans une consommation responsable et d’épurer votre dressing.

Si vous êtes arrivé à considérer le shopping intensif comme grave, inutile et nocif, il est temps pour vous d’expérimenter le « no shopping ». Faites-le de façon ludique, comme un petit défi personnel. Ceci vous permettra de redéfinir vos priorités et votre échelle de valeurs. Vous apprendrez à apprécier ce que vous avez, sans ressentir de frustrations ni de privations… Bref, vous serez certainement plus heureux et plus riche !


shopping

minimalisme

minimalisme


Conditions d'utilisation :
Guideastuces.com se réserve le droit de retirer tout commentaire aprés publication contraire à la charte éditoriale de Guideastuces.com, sans en aviser le rédacteur.